Claude Dionne : NATIONAL 2015
BANNER

Claude Dionne

cdionne

Bonjour,
               Merci encore au comité organisateur de m’avoir invité encore une fois cette année…
               Je suis un mordu de l’agilité depuis déjà 20 ans… En effet, c’est en 1995 que je participais pour la première fois à une compétition… Et je devins juge en 2001… Bien entendu, j’étais de la fête pour le tout premier National à Calgary en 2001. Depuis, je n’ai manqué que deux National à titre de compétiteur ou de juge.
               Un juge, ça juge! Oui, mais encore? Bien, un juge doit concevoir les parcours, tenter de varier les défis de chaque parcours, les faire approuver, et les juger.
                Mais les juger… Facile pour les 20 premiers chiens… OK, disons, les cinquante premiers chiens… mais lorsque c’est le deux cent cinquantième? Le juge juge-t-il encore ou tombe-t-il en léthargie ou endormi?  (OK, pas de mauvaises blagues ici, j’ai de bonnes oreilles!) Le défi majeur de juger un Régional et un National, c’est de juger tous les chiens avec attention et rigueur, du premier au trois centième!  Pas facile. Faut l’avoir fait pour le savoir…
               Alors, je tenterai non seulement de m’amuser en regardant tous vos merveilleux toutous évoluer devant moi, mais aussi de leur faire justice en restant concentré le plus possible. Pour cela, vous me verrez me déplacer constamment dans le but de rester éveillé, bien sûr, mais surtout de bien voir les zones de contacts, l’angle d’approche de votre chien pour l’oxer et les barres de Spa ainsi que du pneu (facile de manque quelque chose si on n’est pas là…)  et aussi pour bien apprécier la zone de refus devant chaque obstacle.
               C’est là la première partie d’un concours. La seconde est à propos des bénévoles. Sans eux, rien n’arrive. Alors, tout au long de la fin de semaine, souriez en les remerciant.
               Allez,  allons jouer et ayons du plaisir.
Faites une caresse à vos chiens de ma part.
Au plaisir,


sig